Faîtes du bien à vos intestins…

Faîtes du bien à vos intestins

L’intestin est aussi très dépendant de l’hygiène de vie. Les ferments lactiques sont indispensables mais une complémentation en probiotique également.

Les symptômes sont toujours les mêmes : constipation, diarrhée, douleurs, crampes, ballonnements et émissions de gaz. Souvent des borborygmes et une digestion difficile y sont associés, ainsi que stress, la fatique ou encore l’anxiété. Tous ces problèmes ont pour origine unique : le déséquilibre de la flore intestinale. En effet, le gros intestin est colonisé à la fois par des bactéries pathogènes et par une importante flore bactérienne saprophyte, des bactéries non pathogènes. Ces dernières sont présentes en grande partie dans l’intestin dès la naissance. Elles se multiplient ensuite, puis régressent en nombre avec l’âge ou à cause de certains aléas. Ces « bonnes » bactéries sont principalement des ferments lactiques vivants… Exactement ceux que l’on retrouve dans les yaourts et les différents laits fermentés. Leur rôle, essentiel, est de maintenir l’équilibre physiologique optimal de l’intestin.

 Probiotiques

Comment agit un probiotique ?

Une fois franchi le cap de l’estomac, le ferment vivant va migrer jusque dans l’intestin grêle où il accomplit son travail. De récentes découvertes semblent montrer que les probiotiques vont converser avec les cellules de la muqueuse intestinale. Dans un second temps, ils tapissent cette muqueuse pour la renforcer et la protéger des bactéries agressives.

Quels sont les bienfaits des probiotiques ?

Aujourd’hui, entre 500 et 600 probiotiques ont été isolés. Mais tous n’ont pas, encore, été étudiés. Les pistes à explorer sont encore nombreuses d’autant que la science des probiotiques est assez récente. Quant aux études menées sur les bactéries les plus connues, elles concernent d’abord le cancer du côlon, et le cancer de la vessie. Ces études laissent entrevoir l’intérêt préventif de ces bactéries. Il semblerait que les probiotiques aient un rôle à jouer dans la sphère uro-génitale et au niveau des poumons, ces muqueuses communiquant entre elles via le circuit des lymphocites circulants.

Probiotiques

Des cures régulières sont-elles nécessaires ?

La bactérie de notre flore intestinale est chez elle. Elle est donc en résidence permanente, capable de vivre et de se reproduire naturellement dans nos intestins. Le probiotique est lui, un invité.

Il est de passage et ne va pas s’installer dans nos intestins. Si on arrête la prise, l’effet bénéfique s’estompe au bout de deux ou trois jours, le probiotic ayant été rejeté dans les selles. C’est pourquoi la prise de probiotiques sous forme de cure quotidienne est recommandée.

Les prébiotiques à quoi servent-ils ?

Les prébiotiques sont des fibres solubles qui constituent une nourriture pour les bactéries, ce qui favorisent leur développement. Il existe deux grands types de prébiotiques, l’inuline et les fructo-oligosaccharides, présents dans l’alimentation.

La chicorée est la plante la plus riche en inuline. Il existe d’autres aliments prébiotiques comme : l’ail, l’oignon, salsifis, banane, asperge, poireau, haricots, blé et seigle complets (présents dans du pain biologique au levain naturel).

Laisser un commentaire