acérola

Antioxydant essentiel pour protéger les tissus et la membrane cellulaire, en association avec la vitamine E, le sélénium est un composant de la glutathion peroxydase – une enzyme qui, alliée à la vitamine E – protège les membranes cellulaires de l’oxydation provoquée par les radicaux libres

Agissant en synergie, le sélénium et la vitamine E participent à la production d’anticorps et aident à maintenir le coeur et le foie en bon état. Le sélénium est nécessaire à la fonction pancréatique et l’élasticité des tissus. Plusieurs études ont notamment démontré son rôle protecteur du foie. L’administration de compléments en sélénium augmenterait les taux de globules blancs et rouges. 

Son intérêt ?

Il est reconnu que l’utilisation du sélénium est prometteuse dans le traitement de l’arthrite, des maladies cardio-vasculaires, de l’infertilité masculine, de la cataracte, de l’hypertension artérielle. Le manque de sélénium a aussi été mis en rapport avec l’épuisement, l’hypercholestérolémie, les infections, l’insuffisance hépatique ou pancréatique, la stérilité et les troubles de croissance. 

Excellent stimulant de notre système immunitaire, plusieurs études ont montré que le sélénium agirait sur le génome viral. Formidable antioxydant, cet oligo-élément aide l’organisme à se nettoyer notamment en cas d’intoxication due à des métaux lourds. Il neutralise également les déchets toxiques liés à l’alcool et au tabac. Enfin, le sélénium empêcherait la formation de plaques d’athérome : des plaques de graisse qui se forment sur la paroi interne des artères, dues principalement au mauvais cholestérol. 

Où trouver le sélénium ?

  • Abats,
  • escalopes de dinde
  • et jambon blanc sont riches en sélénium.

On trouve également du sélénium dans :

  • les poissons gras,
  • les huîtres,
  • et certains fromages comme l’emmental, le roquefort…

Côté légumes, on trouve du sélénium dans :

  • les lentilles,
  • les haricots blancs,
  • le poivron rouge.

Mais c’est la noix du Brésil qui en contient le plus, elle peut apporter jusqu’à 50 mcg (microgramme) soit l’apport journalier recommandé. L’acérola est aussi une source non-négligeable de sélénium.

Quelle quantité prendre ?

Les besoins en sélénium sont de l’ordre de quelques microgrammes par jour, et on estime que 20 à 50 microgrammes sont suffisants jusqu’à 16 ans. Pour les hommes, il est conseillé 55 microgrammes, tandis que pour les femmes enceintes ou allaitant, leur besoin serait plutôt de l’ordre de 70 microgrammes.

____________________________

En résumé, pourquoi faire une supplémentation en sélénium ?

 

Laisser un commentaire