Sportifs, comment mieux maintenir votre influx nerveux ?

tryptophane-affysport

Le manque de tryptophane est responsable de la baisse de sérotonine dans le cerveau et donc de la baisse de l’influx nerveux…

Les acides aminés sont des entités chimiques, constituants de base des protéines. Ils sont aussi les produits finaux du métabolisme des protéines par hydrolyse. Pour comprendre le fait que les acides aminés sont essentiels, il suffit de comprendre pourquoi les protéines sont essentielles à la vie. Ce sont les protéines qui confèrent leur structure à tout organisme vivant. Dans leurs formes les plus variées, les protéines participent au processus chimique qui assure la vie. Les protéines sont une part nécessaire à la vie de chaque cellule dans l’organisme. Elles sont constitutives des muscles, des ligaments, des tendons, glandes etc… Elles aident, par ailleurs, à réguler l’équilibre hydrique de l’organisme et à maintenir le pH physiologique.

Lutter contre l’altération de la transmission de l’influx nerveux…

Le tryptophane est un acide aminé essentiel et nécessaire à la production de la vitamine B3 (niacine) qui participe à la synthétisation du tryptophane. L’intérêt secondaire de son utilisation chez le sportif est lié au fait que le cerveau l’utilise pour synthétiser la sérotonine (un important neurotransmetteur qui permet de transmettre l’influx nerveux entre les neurones). Même si l’utilisation première du tryptophane est plutôt bénéfique dans le traitement des problèmes de sommeil, elle est en outre bénéfique pour le cœur, la perte de poids en modérant l’appétit et en stimulant l’hormone de croissance. Du côté des chercheurs, il est estimé que le manque de tryptophane serait responsable de la baisse de sérotonine dans le cerveau, et par conséquent responsable d’une altération de la transmission de l’influx nerveux.

Complexe fer affynutris bienfaits

L’influx nerveux comment ça fonctionne ? Après un effort intense les muscles manquent de glycogène (source d’énergie), leurs circuits neuronaux responsables de la contraction des muscles deviennent moins efficaces. Un effort physique intense déclenche une accumulation de sérotonine et entraîne une baisse d‘efficacité dans l’activation des motoneurones par le cerveau (leurs corps cellulaires sont situés dans le tronc cérébral et dans la moelle épinière tandis que leurs axones stimulent les muscles). Ceux-ci émettent alors moins d’impulsions électriques et stimulent donc moins les muscles.

 

 

Laisser un commentaire