3 bonnes raisons… de suivre une complémentation en fer

Complexe fer affynutris bienfaits

Les sportifs ont des besoins en fer supérieurs à ceux des personnes sédentaires. Il y a plusieurs raisons à cela. 

Premièrement le fer est moins bien assimilé chez les sportifs car les masses sanguines désertent les intestins pour irriguer les muscles durant l’effort. 

Deuxièmement, le débit sanguin pendant l’effort engendre des ondes de choc qui détruisent les globules rouges avant leur fin de vie et en dehors du circuit normal de recyclage, provoquant une mauvaise récupération des molécules de fer. 

Troisièmement, l’alimentation, trop riche en glucides, délaisse les éléments riches en fer comme les viandes rouges. Tout ceci occasionne une grande fatigue.  Le fer intervient, avec le cuivre, dans la production de l’hémoglobine, une protéine qui assure le transport de l’oxygène par les globules rouges et qui de ce fait, participe au processus respiratoire de l’organisme.

Il joue aussi un rôle dans la production de plusieurs autres protéines, enzymes et neurotransmetteurs. Le fer d’origine alimentaire est très mal assimilé, le fer d’origine animale (fer héminique) est quant à lui, assimilé à hauteur de 15% et le fer d’origine végétale à hauteur de 5%, l’alimentation basse ne permet pas de remonter une ferritine basse, en particulier chez les petits mangeurs de viande et de poisson. On trouve du fer, dans les laits de croissance enrichis en fer, les lentilles, le boudin noir, le foie, les viandes rouges, les œufs, les amandes, l’avocat, la betterave, les courges, le cresson, les dattes…D’une manière générale on constate souvent qu’une alimentation même équilibrée, ne répond pas toujours de manière adaptée aux besoins spécifiques du sportif. Le Complexe Fer AFFYnutris, pris en cure, va permettre de pallier la carence en fer présente chez de nombreux athlètes. Dans le cas où, vous avez réellement besoin d’une complémentation en fer, il ne faut pas la faire et la prendre en même temps que la vitamine E et choisir une forme de fer organique. Les formes de fer inorganiques, comme le sulfate ferreux peuvent oxyder la vitamine E. 

__________________________________________

A retenir :

  • le fer d’origine animale (fer héminique) est assimilé à hauteur de 15% et le fer d’origine végétale à hauteur de 5%
  • L’apport journalier recommandé (AJR) en fer et de 8 milligrammes par jour pour les hommes et de 18 milligrammes par jour pour les femmes.
  • Pour assimiler le fer, l’organisme a besoin de quantités suffisantes de cuivre, de manganèse, de vitamines A et de vitamines du groupe B… L’absorption de fer peut être améliorée de 30% en prenant en même temps de la vitamine C.
  • En cas d’une infection, une supplémentation en fer favoriserait la prolifération des bactéries.

______________________________________________________________________________________________

Laisser un commentaire